¿Quiénes son los fascistas? (4): La policía suiza prohíbe a una asociación distribuir documentos críticos con el Islam

La excusa es bien conocida: difamación e incitación al odio y a la violencia:

Le samedi 22 novembre, deux membres du MOSCI (dont son président) distribuaient des documents en ville de Lausanne. C’est alors qu’un agent en civil de la Police du commerce les interpellait en leur disant qu’il allait faire examiner le document qui était distribué. Quelques jours plus tard, par une lettre datée du 4 décembre et signée par la cheffe de service, la Police du commerce sommait le MOSCI de ne plus distribuer sa documentation en ville de Lausanne.

Selon la lettre en question, la distribution de documents sur la voie publique, bien que n’étant pas soumise à régime d’autorisation, « ne doit pas être diffamatoire, ni inciter à la haine ou à la violence ».

Las hojas distribuidas trataban entre otras cosas de Mojamé:

Mahomet se maria avec une fillette (Aïcha) lorsqu’elle n’avait que 6 ans. Il eut ses premières relations sexuelles avec elle lorsqu’elle avait 9 ans. Il serait aujourd’hui un pédophile (art.187 CP).

Il décima la tribu juive des Banu Qoraiza alors qu’il la contrôlait et vendit les femmes et enfants comme esclaves. Il serait aujourd’hui coupable de crime contre l’humanité (génocide et esclavagisme : art. 264 et 182 CP).

Il se maria avec sa belle-fille après avoir ordonné à son fils le divorce.

Es decir, no decían nada que no esté en los textos oficiales del Islam, el «profeta» fue un agresivo jefe militar, esclavista, pederasta y genocida. Si es por el odio, ¿por qué no prohíben el Corán, un libro plagado de llamadas a la guerra contra el infiel?

La résistance suisse baillonnée à Lausanne

PS: La calificación de «fascistas» es estratégica, para devolverles el insulto. Es obvio que esta intimidación policial es consecuencia de las ideologías «progresistas» multiculturales.

Sé el primero en comentar

Dejar una contestacion

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.


*