El ministro de Turquía hace un elogio de la deportación de los griegos y armenios

Que incluyeron matanzas genocidas…

«Souvenez-vous, avant la république, Ankara était composée de quatre quartiers : Juifs, Musulmans, Arméniens et Grecs… Quand j’étais gouverneur à Izmir je me suis rendu compte que la Chambre du commerce d’Izmir n’avait été fondée que par des non musulmans. Il n’y avait aucun turc parmi eux. Pourrait-il être possible de maintenir aujourd’hui le même état national si l’existence des Grecs dans la région d’Egée et des Arméniens dans plusieurs régions de la Turquie se poursuivait comme avant ?»

Dice que si no hubiera sido por ello, no podrían tener el actual «estado nacional». Increíble.

¿Y si hiciéramos lo mismo con los turcos?

2 comentarios

Dejar una contestacion

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.


*